Le Blog des GlobalCooKoeurs


INDE : Cochin & Pondichery : accordez vous une pause face à la mer !

Cochin, la mer, ses pêcheurs, ses canaux, et sa culture artistique. C'est même la capitale artistique de l'inde (bref tout comme) et ses ferrys sont sympas pour circuler et changer du bus. Fort Cochin est « the place to be » et c'est reposant. Les guest house sont plaisantes et son couché de soleil est à photographier. Vous y trouverez des musées, des synagogues, des églises. En face de Fort Cochin, vous pouvez aller à la plage à Vipin et voir la plus impressionnante des églises à Vallapurdam. Profitez d'une balade de 7 heures en pirogue et bateau (850 rps/pers) avec un super repas pour le midi, des visites dans les villages et des décors magnifiques.

Pondichéry, la plus française de l'Inde, agréable et accueillante. L'Auroville restera quand même une énigme (une communauté installée dans la forêt et prônant certaines recherches dans la spiritualité). Pour moi (et j'insiste) : un colonialisme caché derrière une hypocrisie arrogante et dangereuse. Louez vous un scooter, et suivez la plage, vous y rencontrerez de nombreux temples, églises françaises, statues (gandhi, jeanne d?arc, nehru). Beaucoup de restaurants proposent des plats français, mais les prix sont élevés.

A retenir :

-    - le poisson est très cher : 4 crevettes 200 rps ou un poisson 300 et il est possible de l'apporter au resto pour se le faire cuisiner pour 150 rps

-       - découvrez une belle sculpture au centre auroville 

Bangalore mysère, Mysore galère

La ville, c est bien, mais quand il n y a pas trop de monde ! Alors dans ces cas là, n allez pas Bangalore (avis personnel). Bangalore, c est des jardins et des monuments (temples, palace) mais surtout un mélange de ville et de campagne (les bazars). Le marché des fleurs est magnifique (city market à demander), le fort de Bangalore, le Lalbagh (jardin), le tippu sultan palace, chikpet (un labyrinthe de bazars), Bangalore palace (50 rps/ pers, et y aller le matin). Mais Bangalore, c est étendu, et les rickshaws abusent dans les tarifs. Le trafic y est dense autant véhicules que personnes. Une femme qui fume est mal vue ou tout nouveau pour eux, soyez discrètes mes dames. J ai ressenti plus d hostilité dans le regard des indous, et moins de sourires. Les tuktuks y étaient plus oppressant.

Mysore, c est un peu plus calme et moins de choses à voir. Le mysore palace (somptueux surtout le dimanche soir quand il est illuminé de 1000 feux), les marchés aux épices, les magasins de soie et les temples mais l essentiel des choses divertissantes et culturelles sont à l extérieur de la ville et à plus de 1h.

A retenir :

- éviter le karnathaka

- les hotels sont moyens

- testez les thalis (repas, pas cher et copieux)

-si les pêcheurs vous proposent de monter sur leur installation, c est payant  (100 rps)

Inde : Hampi, la magie !

Arrêtez le temps, suspendez le et allez à Hampi !

Hampi et des temples par dizaines. Une végétation dense et pourtant cela ressemble à l Arizona, des pierres géantes et une terre rouge ! vous visiterez les ruines accompagné des singes et gravirez plusieurs marches pour la plus belle des vues sur Hampi. Le village est formé de guest house improvisées et des fermiers. Le mango tree (restaurant) est vraiment pas cher et tous les plats indiens sont sublimés. Goutez la « parota », c est un délice : deux crêpes croquantes rassemblées contenant des tomates, oignons. Deux jours sont à réserver pour couvrir le site. Nous y avons vu nos premiers blacks monkies ! n hésitez pas donner quelques biscuits ou fruits pour nourrir les singes, qui viennent d eux-mêmes le chercher dans votre main. Des balades en soucoupe volante sont possible (bateau rond, un demi cercle) pour descendre la rivière (où des crocodiles sont visibles mais le tarif est élevé 700 roupies la demi-heure).  

A retenir :

-          Mangez des parotas

-          Laissez-vous guider par les sentiers

 

Inde : de Mumbai à Goa, de la ville à la plage

INDE : de Mumbai à Goa

L Inde, c est un peu « tu l aimes ou tu la quitte ». Nous on l'aime beaucoup. Première destination Mumbai, c est un peu Paris multiplié par 15 : oui 11 millions d habitants tout simplement. Mumbai, la capitale économique de l Inde, donc beaucoup de magasin, et d entreprises, une circulation très dense aussi bien en touktouk qu en métro. Mais ici les Mumbai sont règlementés, c est plus plaisant, il y a quand même les faux taxis, qui essayent de vous faire payer le double. Tout est négociable, surtout les hôtels (de 4000 roupies, nous sommes passés à 2500 roupies). Mumbai c est des parcs, des musées, de beaux bâtiments (gateway of india). Malheureusement, c'est très pollué, difficile de voir le ciel. Surprise le 26 janvier, c est le Republic Day, la soirée est festive. Profitez également de la partie plage avec Juhu Beach. 

Goa, c est touristique de Calangute à Anjuna, d autres plages sont à faire comme Alberow, mais les prix sont plus élevés. Les plages sont jolies, assez propres et les vaches viennent s y promener, mais les transats pour touristes se multiplient. Profitez d un bon fish curry and rice, et ne pas hésitez sur les épices. Enfin, n hésitez surtout pas à manger local dans la rue, comme un bon café ou thé (chai) avec du lait et du masala pour commencer la journée.

 

A retenir :

-          Ne pas payer, pour une prière ou pour avoir un point rouge sur le front, cela se fait dans les temples, sinon c est mauvais Karma !

-          Les indous aiment faire des photos : soit vous les prenez en photo soit ils veulent poser avec vous.

Les plats :

-          Fish and rice curry

-          Les crêpes avec oeufs, légumes et oignons (ou en brouillade)

-          Le jus de canne à sucre, et les coconuts (petite ou grande)

-          Naan ou roti

-          Francky rolls (excellent)

-          Bref, testez tout dans les stands en ville c est un régal

 

Sri lanka : une semaine au pays du thé

LE SRI LANKA : 1ère destination

Notre périple commence par là, histoire de s adapter avant de s envoler pour Bombay. Nous sommes partis sans réservation et sans vraiment connaître le pays. Notre budget 40 euros par jour pour deux (transports, logement et repas), et c est possible. Negombo, Kandy, Nuwara Eliya, Hatton, Colombo et le pic d Adam ont été au programme. Le Sri Lanka offre une végétation à couper le souffle. 

C est authentique ! Ils sont riches de leur nature mais pauvre de ne pas la respecter. Le tringle culturel est à faire mais il a un prix et un prix élevé : chaque temple est payant. Les villes comme Kandy, Nuwara Eliya ou Hatton sont semblables. Il vaut mieux quitter la ville, et aller se perdre dans les plantations de thé ou dans la forêt pour dénicher une superbe guest house à un prix abordable (3000 rps = 20 euros la nuit pour deux) et avec une superbe vue. 

N ayez pas peur de vous aventurer : faire du stop, négocier les tarifs (pour économiser sur les logements ou repas). Les transports  sont vraiment « donner », comme les plats si vous les prenez dans la rue (rice and curry, noodles, samossa, rice, kothuth, chicken). Bref ne pas jouer le touriste. Les touktouks sont à éviter, ils sont chers et profitent des touristes (ils gagnent au minimum 3000 rps/ jour), préférez le bus ou le train, plus local et où vous verrez les plus beaux paysages. Les sri lankais sont souriants, adorables, contents de voir des touristes, prêts à aider ou échanger, pas voleurs du tout, juste malins. Beaucoup de chiens errants, de corbeaux, de singes et des chauves-souris aux abords des rivières. Les activités sont élevées (de 1000 à 3000 rps par personnes, comme les éléphants).

Bref, une belle semaine de vacances et d adaptation nous a tendu les bras. Du Pic d Adam, aux plantations de thé en passant par le big buddha et les jardins botaniques, le Sri Lanka est une perle.

A retenir :

-          Nous avons fait du stop, un homme qui transportait du riz, sur 5km et ne voulait pas d argent, juste discuter avec nous.

-          La discussion en haut du pic d Adam avec les moines bouddhistes et une trentaine d hommes, qui voulaient comprendre le projet des globalcookoeurs

-          Un chien qui nous a suivi sur 2km

-          Les 30 min de marche avec les sacs, en pente pour suivre un australien qui souhaitait nous montrer une superbe guest house en haut d Eliya.

-          Les sourires des sri lankais et leur question « where are you from ? » 

Présentation du projet "GlobalCooKoeurs & Les enfants à table"

Les GlobalCooKoeurs : interview par FranceBleu Provence

Un tour du monde aux saveurs de partage et de découvertes culinaires

Comme vous le savez, iStatut soutient l'action des GlobalCookoeurs. Cette association montée par Margaux et Mathieu a pour but de mélanger partage et voyage. Leur But : partir en tandem aux 4 coins du monde pendant un an, à compter du 18 Janvier 2015, afin d’aider les femmes et enfants des populations locales.

La recette gagnante des GlobalCooKoeurs ?

GlobalCookoeurs est engagée auprès de 4 associations locales, et va activement, pendant leur périple amener leur soutien :

  • Zindagi Association (Varanasi)
  • Planète Enfants (Népal)
  • L’école du Bayon (Cambodge)
  • Association Qosco Maki (Pérou)

Pourquoi une association au service de 4 autres associations ?

Une demande de dons a été ouverte auprès de la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank :
http://www.kisskissbankbank.com/globalcookoeurs-les-enfants-a-table.
Ainsi, Globalcookoeurs cherche à récolter 2000 € qui seront reversés en intégralité à ces organisations locales qui ont toutes le même leitmotiv :
lutter contre le tourisme sexuel et le travail des enfants. Les fonds récoltés permettront de mettre en place des ateliers de cuisine sur place, mais également d’aider ces associations à financer leurs projets (alphabétisation des femmes, création de dortoirs et de cuisines, aide psychologique…).
La cerise sur le gâteau : 2 semaines de bénévolat seront prévues pour chacune d’entre elles, des reportages photos et des vidéos seront concoctés à chaque atelier et pour chaque étape du périple.

iStatut s’est intéressé au projet…

iStatut.com s’est engagé dans ce projet non seulement en participant à la collecte mais aussi en faisant part de ce beau projet à nos abonnés.
GlobalCookoeurs et les enfants à tables souhaite participer également au Trophée Solidaire de la région PACA. Mis en place pour les étudiants engagés dans des projets humanitaires, ce concours amical permettrait à nos deux fins gourmets d’obtenir encore plus de visibilité pour leurs 4 piliers locaux. Souhaitons leur réussite et surtout un « bon » voyage ! ;-)